Projet de mise en œuvre de l’approche Parcours dans la prévention du VIH, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, les violences sexuelles et la promotion des droits des femmes, la santé sexuelle et reproductive dans les communautés du Kasaï Centrale et Tanganyika en RDC

Le projet contribue à la réduction de l’incidence de l’infection à VIH et l’impact socio-économique du VIH/Sida sur l’individu, la famille et la communauté au Kasaï Central et au Tanganyika.

CONTEXTE

La province du Kasaï Central est l’une des provinces la moins développée de la RDC. C’est aussi le lieu où les croyances et les liens traditionnels de la population et les leaders traditionnels sont très fortes à cause de la très faible présence et des investissements de l’Etat.

La situation est presque similaire dans la province du Tanganyika où la population est exposée aux conflits inter ethniques et incursions des rebelles, rendant les conditions de vie plus que difficiles

Le phénomène du Kamuina Nsapu au Kasaï et Les incursions des milices dans Tanganyika dont les conséquences vient aggraver les facteurs à risque et la  vulnérabilité au VIH,

Le projet PARCOURS Kasaï-Tanganyika, est une première expérience de responsabilisation des communautés à lutter contre le VIH, les VSBG, les inégalités et les us et coutumes rétrogrades qui participent à la vulnérabilité des populations.

PARCOURS, QUID?

  • Parcours est un outil d’éducation et de formation pour la prévention des risques de transmission du VIH / Sida . Les participants subissent un processus d’exploration en groupe, en développant les habilités d’examiner de manière critique les valeurs et croyances sociétales qui influencent leurs propres attitudes et comportements
  • L’approche a également été conçue pour aider les populations – hommes, femmes, de tout âge – à surmonter les barrières de communications (les sujets tabous – sexe, mort) et à faire face à la réalité.

En quoi consiste le Parcours ?

  • A réaliser  au travers d’un processus de formation comprenant 18 séances d’environ 60 heures au total, qui se déroulent pendant 18 semaines.
  • Pendant ce temps, les groupes de pairs organisés en fonction des critères de genre, âge, occupation, ou autres, et animés par des personnes de la communauté formées en tant qu’Animateurs de l’approche Parcours.
  • Ces derniers, abordent des sujets divers par rapport aux défis du VIH, les problèmes des inégalités et les violences basées sur le genre, ou la discrimination et la stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH;