Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA reconnait les efforts considérables de la Société civile dans la lutte contre le VIH en RDC

Kinshasa, 03 avril 2019  Le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a reconnu mardi à Kinshasa les efforts considérables fournis par la société civile de la RDC dans la lutte contre le VIH/Sida durant de nombreuses années, indique un communiqué de l’ONUSIDA  parvenu aux organisations de la société civile.

Il l’a dit au cours d’une réunion d’échange avec les membres de la société civile de la RDC dans la salle de conférence du Programme National Multisectoriel de Lutte contre le VIH/Sida (PNMLS). « Nous sommes arrivés à une étape décisive,  dans un tournant très particulier, parce que le combat que nous allons mener dans le futur va nous exiger d’avoir un nouveau type de profil en tant que société civile. Ce combat ne concernera plus que le Sida seul, mais aussi tous les autres éléments d’intégration notamment la violence contre les jeunes filles, le cancer du col de l’utérus, la tuberculose qui peuvent devenir des éléments importants du nouveau discours  de la société civile », a dit Michel Sidibé. Il a fait savoir à ses interlocuteurs que « ce n’est pas la science qui pose  problème dans la lutte aujourd’hui, mais plutôt la gestion et l’allocation des ressources, le problème d’approvisionnement et de distribution des médicaments qui relèvent de la transparence, de l’obligation  de résultat et de rendre compte ».

Le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA a, enfin, insisté que le Sida n’est pas terminé et qu’il faut continuer à mener ce combat et savoir qu’il y a 15 000 000 de personnes qui n’ont pas accès aux médicaments dans le monde.

Au cours de cette réunion d’échange, le Secrétaire Exécutif Nationaldu PNMLS, le Dr Liévin Kapend a remercié les participants qui ont rehaussé de leur présence tout en reconnaissant que la société civile a eu le temps de murir dans la lutte contre le Sida en RDC.

Par ailleurs, le représentant national de l’UCOP+,  Ange Mavula a, au nom de la société civile, a présenté au Directeur Exécutif de l’ONUSIDA quelques difficultés qu’ils rencontrent dans leur lutte contre le VIH/SIDA. Ces difficultés portent sur la mobilisation des ressources, la chaine d’approvisionnement et de distribution des médicaments et la lutte contre la discrimination et la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH.

La Redaction



Laisser un commentaire

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services, en cliquant sur un lien de cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies.