Échange d’expériences entre acteurs de l’Observatoire VIHTB RDCongo

Le Fonds mondial à travers SANRU appui depuis juillet 2016 dans la province du Nord-Kivu et depuis janvier 2017 dans la ville province de Kinshasa et Mbuji-Mayi en RDC, un projet « Observatoire de l’accessibilité et de la qualité des services VIH/TUB » dans 62 zones de santé (dont 21 au Nord Kivu, 31 à Kinshasa et 10 à Mbuji-Mayi) bénéficiant des subventions du Fonds mondial. Ce projet est articulé sur trois axes principaux :

  1. Le monitoring de l’offre et de la qualité des services VIH/Sida ;
  2. Le plaidoyer VIH grâce à l’analyse, la diffusion et l’exploitation de l’information issue de l’observatoire ;
  3. La consolidation du rôle de la société civile dans le pilotage des financements VIH-TUB du Fonds mondial.

Un réseau des ONG/OAC a déjà été mis en place dans 62 zones de santé financé par le Fonds mondial au Nord Kivu, à Kinshasa et à Mbuji-Mayi. Ce réseau sert d’Observatoire sur l’accès et sur la qualité des services VIH/TUB, de traitement et de la prise en charge VIH dans les trois provinces en s’appuyant sur les collectes et la remontée des informations au niveau de l’equipe projet (UCOP+) basée dans chacune des villes (Goma, Kinshasa, Mbuji-Mayi) et aux différentes instances de lutte contre le VIH des Provinces et du pays (CCM, PNMLS, PNLS, Ministère de la santé…).

Ce dispositif appuyé par le Fonds mondial à travers SANRU mis en place récemment à Kinshasa et à Mbuji-Mayi a besoin d’être enrichi par les expériences du Nord Kivu qui a développé le travail de l’Observatoire depuis 2014. Ensuite le fait que le dispositif a déjà 6 mois à Kinshasa et Mbuji-Mayi, il s’avère nécessaire que les expériences entre ces 3 points du dispositif soit partagées. C’est dans ce cadre que cet atelier d’échanges d’expériences entre les acteurs de Kinshasa, de Mbuji-Mayi et ceux du Nord Kivu est organisé.

Ce cadre d’échanges d’expériences a consisté au renforcement des capacités entre les acteurs de la société civile (enquêteurs) de la ville province de Kinshasa, de Mbuji-Mayi et ceux du Nord Kivu en ce qui concerne le pilotage des dispositifs mis en place. Il a été aussi une occasion de renforcer les liens entre acteurs du réseau dans ces trois provinces, nécessaires pour le partage d’informations et une mutualisation des actions.

 

 

Leave a reply