Nord Kivu: Plaidoyer pour réinsertion d’une ligne budgétaire VIH en Province

Tète à tète mercredi à Goma entre le président de l’Assemblée Provinciale du Nord Kivu et le Secrétaire Exécutif Provincial du Programme National Multi Sectoriel de Lutte contre le VIH Sida, PNMLS. Ce dernier qui était accompagné de l’équipe UCOP+ (Union Congolaise des Organisations des Personnes vivant avec le VIH) et de l’équipe Noyau Plaidoyer VIH est allé solliciter de l’organe délibérant l’instauration d’un fonds spécial VIH non seulement pour aider à résoudre nombreux besoins de prise en charge des personnes vivant avec le VIH Sida mais aussi pour répondre aux besoins de sensibilisation des communautés afin de limiter la propagation du VIH Sida. Aubin MONGILI est au micro de Marty Dacruz OLEMBA

 

 

Malgré les efforts fournis par les partenaires extérieurs dans la lutte contre le VIH en Province du Nord Kivu, des défis considérables restent donc à relever. Il s’agit de :

  • La lutte contre le saupoudrage : aucune des 34 zones de santé opérationnelles n’offre le « paquet complet » des activités de lutte contre le VIH/sida;
  • L’accroissement de la couverture en service : 10 zones de santé ne disposent d’aucune activité de lutte contre le VIH/Sida ;
  • La faible implication et la difficile appropriation de la lutte par les autorités politico-administratives : jamais la Province n’a intégré et décaissé la ligne VIH/sida dans son budget ;
  • La dépendance de la riposte Nationale et Provinciale vis-à-vis des ressources extérieures : elle constitue un risque considérable menaçant la stabilité, si les efforts pour une mobilisation interne ne sont pas entrepris. Plus de 90% des financements proviennent de l’extérieur du pays, et les dépenses pour les soins aux malades du Sida ont été financées à hauteur de 54% par les ménages eux-mêmes.
  • La menace imminente de ruptures de stocks en antirétroviraux, en médicaments contre les infections opportunistes et autres intrants et réactifs VIH en rapport avec le suivi biologique et autres tests.

Pour prévenir la catastrophe au sein des communautés, nous recommandons les recommandations suivantes ont été adressées au gouvernement Provincial du Nord-Kivu  :

  1. L’intégration, dans le budget 2020, d’une ligne conséquente dédiée au financement des activités de lutte contre le VIH/Sida, à travers notamment l’achat de tests de dépistage, de médicaments contre les infections opportunistes et de réactifs de suivi biologique et le paiement des frais d’hospitalisation, et un engagement ferme sur son décaissement effectif ;
  2. La création d’un fonds spécial d’urgence pour répondre aux besoins immédiats (par exemple abondé par les taxes Provinciales).
  3. L’application effective de la loi qui prévoit la gratuité des traitements et des soins pour tous les malades du Sida en RDC.

Le Gouvernement et le Parlement de la Province du Nord Kivu ont aujourd’hui la responsabilité de soulager la Province du fardeau du VIH/Sida, en sauvant des vies, en limitant son impact sur la communauté et en limitant les nouvelles contaminations.

A cette occasion, le président de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu, Robert HABINSHUTI SENINGA a promis à cette délégation que toutes leurs préoccupations seront examinées à la prochaine session parlementaire de mars 2020